Comment mieux vivre un confinement dans une chambre étudiante ?

La pandémie a chamboulé toutes les vies. L’étudiant(e) est autant touché par ce grand bouleversement que les autres. Et si cette situation est difficile à vivre pour la majorité des personnes, l’universitaire est éprouvé encore plus durement puisqu’il sera isolé de sa famille tout en poursuivant sa formation. Pour ne pas perdre pied, il lui sera donc important de suivre quelques lignes de conduite durant le confinement.

Se réorganiser efficacement

Le confinement chambre universitaire est un changement. Que l’on soit casanier ou  d’ordinaire plus sociable, il est préférable d’affronter sereinement les modifications subites par son train-train quotidien. Pour ce, il faut commencer par ce qui se voit ; donc, à l’agencement des pièces. Il faut l’avouer, les chambres destinées aux étudiants sont très rarement spacieuses. Pourtant, étant obligé d’y passer toutes ses journées, il va bien falloir aménager les espaces pour toutes les activités. Ainsi, à l’aide des meubles existant ; délimiter un coin travail, détente et sommeil. Pourquoi ? Parce qu’assigner un endroit pour tout ce que l’on a à faire, lui permettra d’apprécier chaque instant et/ou de se concentrer. Cela permettra aussi de casser la monotonie, en ne regroupant pas toutes les tâches en un seul et même endroit. Il faudra faire de même pour son emploi du temps ; surtout que l’apprentissage à distance n’est pas toujours évident à assimiler.

S’accorder du temps pour soi

Entre le décryptage des cours, les séances à distance et les tâches ménagères, il devient difficile de penser à soi lors du confinement chambre universitaire. Pourtant, il s’avère primordial de se laisser du temps pour souffler ; autant pour laisser son corps récupérer, que pour son moral. L’on pourra, par exemple, se mettre à une activité physique d’intérieur. Une autre tendance également : la cuisine ! Des tutoriels et des émissions dédiées peuvent aider à se vider l’esprit de manière ludique et gourmande. Mais que ce soit par le visionnage d’un film, l’essai de nouvelles recettes, des pompes ou la lecture d’un bon roman ; le plus important est de trouver la formule qui détend.

Communiquer !

Le confinement chambre universitaire ne doit pas rimer avec isolement. Pour ne pas rendre la situation trop pesante, il est nécessaire de contacter régulièrement ses proches. Cela permettra d’avoir des nouvelles rassurantes ou aider à se mettre au courant des nouvelles. Mais la communication n’est pas cantonnée à l’interaction avec sa famille. En effet, échanger est aussi crucial lorsqu’on vit en communauté ; comme c’est le cas lorsqu’il est question de collocation. Pour qu’aucune tension n’apparaisse durant cette dure période, il faudra partager ses envies, préciser les règles et, en cas de désaccord ; faire preuve de calme.

Études et handicap : quelles sont les aides possibles ?
Logement étudiant : et si vous tentiez la colocation ?