Comment devenir un infographiste de renom ?

infographiste

Professionnel de la communication visuelle, le designer graphique ou infographiste réalise plusieurs missions autour de la technologie. Il crée des images, des logos et des animations. Ce spécialiste conçoit même des mises en page pour des sites internet. L’exercice du métier nécessite un parcours spécifique, des compétences particulières et certaines qualités.

Un métier en pleine expansion

Le métier de graphiste est aujourd’hui en pleine évolution. Il s’est largement développé avec l’ère de la digitalisation. Cette profession est un levier principal de la production multimédia et de la communication visuelle. Le spécialiste du domaine est notamment sollicité pour ses compétences et son grand sens de la créativité. Il propose plusieurs services : la publicité, l’animation, le marketing, les jeux vidéo, la presse, l’édition, etc. Le graphiste évolue à plusieurs niveaux institutionnels et commerciaux. Il peut travailler dans une entreprise ou une agence de création graphique, en tant que salarié ou indépendant. A l’abri de la crise, le marché est en constante recherche de talents créatifs et artistiques. Entrez sur ican-design.fr si vous êtes à la recherche d’une ecole animation 3d.

Travaillant au cœur de la chaîne graphique, le graphiste assure la traduction et la diffusion des messages à travers des créations visuelles. Il fait preuve d’un grand sens de la créativité et de l’imagination. Le professionnel possède de solides connaissances en communication visuelle, en tablettes graphiques et en PAO. En plus de la maîtrise de cet art, il doit être à l’aise avec les différents outils informatiques. Parmi les réalisations du graphiste, il y a les affiches, les logos, les brochures publicitaires, les sites internet, les illustrations et les pictogrammes.

Les formations pour devenir infographiste !

Une formation adéquate est nécessaire pour devenir graphiste. Le candidat peut intégrer une ecole game design. IIl est possible d’accéder au métier dès la classe de troisième avec le BEP Métiers de la Communication et des Industries graphiques, le CAP Dessinateur d’exécution en Communication graphique ou le BEP Opérateur Infographiste Multimédia. A partir du lycée (niveau 4), le candidat peut passer le Bac STD2A. L’accès à la profession peut se faire avec le niveau 5, soit un Bac +2. Pour cela, l’étudiant suit une mise à niveau en arts appliqués. Cette formation lui permet de se spécialiser dans les secteurs artistiques. Il peut s’agir d’un BTS Design graphique option Communication et médias numériques, d’un DUT Métiers du multimédia et de l’Internet ou d’un Diplôme des métiers des arts graphiques option Typographie. Pour le niveau 6, de nombreuses formations universitaires forment les étudiants au métier de graphiste. Intégrer une école d’infographie pour une formation universitaire permet aux candidats d’obtenir une licence Service et réseau de communication, une licence Arts plastiques, une licence Design ou une licence professionnelle Activités et techniques de communication. Certains établissements proposent des formations à distance en infographie. Le cursus permet aux étudiants d’acquérir les compétences de base nécessaires à l’exercice de la profession.

Les compétences requises pour le métier de graphiste !

Outre l’intégration d’une école d’infographie, le candidat doit avoir des compétences spécifiques et remplir certaines qualités. Comme un artiste, il est tenu d’avoir un grand sens de la créativité. Le professionnel doit être sensible à l’art et à l’esthétique. La qualité artistique ne suffit pas pour l’exercice de ce métier. Pour réussir les créations sur ordinateur, le graphiste doit maîtriser l’utilisation des outils technologiques et avoir toutes les compétences informatiques nécessaires. La pratique de certains logiciels de PAO tels qu’Illustrator et Photoshop est indispensable. La connaissance de la 2D et de la 3D est un atout supplémentaire pour les candidats. La maîtrise de la communication visuelle est un critère important. Le graphiste est en effet amené à concevoir des solutions adaptées aux attentes des clients. Collaborant avec une équipe d’experts, il travaille avec des développeurs, des webmasters, des monteurs vidéo et des directeurs artistiques. En plus des compétences techniques, le spécialiste doit avoir un bon sens du relationnel. Réactivité, rigueur, sens de l’organisation et méticulosité sont des qualités nécessaires pour devenir graphiste. Dans son travail, il doit faire preuve de calme et de patience. Il doit respecter les délais. Une bonne culture générale est indispensable pour proposer des créations tendances.

Débouchés, situation professionnelle et évolution de carrière !

Après ses études, l’infographiste peut intégrer une entreprise. Il aura plus de chance dans les agences de communication et les sociétés de multimédia. Il peut également postuler dans un service de communication public ou privé, une maison d’édition, un secteur de la presse, de l’animation ou du cinéma. Selon les cas, le professionnel peut travailler pour son propre compte ou en free-lance. Après plusieurs années d’expérience, le graphiste peut devenir responsable d’un atelier de création ou directeur artistique. Le marché est toutefois très concurrentiel. Le spécialiste doit se constituer un portfolio de ses travaux afin d’affirmer ses valeurs. Pour un métier de la communication visuelle, l’image renvoyée est fondamentale. Quant au salaire, tout dépend des compétences, de l’expertise du spécialiste et de l’employeur.

Qu’est-ce que la formation Village de l’emploi et quels sont ses objectifs ?
Qui peut prétendre au programme du VDE ?