Comment mettre toutes les chances de son côté pour devenir architecte d’intérieur ?

architecte d'intérieur

Publié le : 28 janvier 20236 mins de lecture

Local professionnel, bureau ou logement, l’architecte d’intérieur intervient sur l’aménagement de tout type d’espace intérieur. Son travail consiste à structurer la superficie disponible en agençant les volumes, désigner les meilleurs spots d’éclairage et les couleurs dans l’objectif de créer un lieu à la fois ergonomique et agréable à vivre. Dans cet article, nous vous expliquons comment devenir architecte d’intérieur et mettre toutes les chances de votre côté de vous imposer dans ce secteur d’activité.

Formations et débouchés professionnels

Il y a différents cursus d’apprentissage possibles pour obtenir un diplôme qui vous habilite à intégrer le domaine de l’architecture d’intérieur. Sachant que le secteur est peu réglementé, chacun peut choisir le parcours qui convient au mieux à son profil. L’essentiel est d’obtenir une validation officielle à travers l’inscription au Conseil français des architectes d’intérieur CFAI.

Une fois le baccalauréat en poche, les diplômés peuvent suivre un BTS en design d’espace qui équivaut à un Bac+2. Ils ont aussi la possibilité de viser un bachelor architecte d’intérieur dans une école d’art et de designers comme efet-studiocrea.com. Ce parcours académique conduit vers l’un des diplômes suivants : DNAP, DNAT, DNAP ou DMA. Ceux qui souhaitent pousser leurs études encore plus loin qu’un bachelor architecture d’interieur doivent opter pour un master, soit un Bac 5.

De l’architecture au design, la profession d’architecte d’intérieur embrasse de nombreux domaines. Si vous êtes intéressé par un poste au sien d’une entreprise, vous devez postuler dans une agence. En revanche, ceux qui préfèrent travailler de manière indépendante ont tout à fait la possibilité d’exercer ce métier en tant que travailleur libéral. Dans ce cas, ils doivent collaborer avec des clients particuliers, des collectivités ou encore des établissements publics.

On retrouve aussi des architectes d’intérieur spécialisés dans l’aménagement des bâtiments gouvernementaux comme les hôpitaux et les ministères. Les entreprises privées ont recours à leurs services pour créer des vitrines qui reflètent leur image de marque et attirent les clients.

Nous vous recommandons : Comment devenir un infographiste de renom ?

Les missions du métier

A sa sortie de l’école de design, l’architecte d’intérieur doit nouer des relations privilégiées avec ses clients. Il doit être capable d’une écoute active pour comprendre leurs attentes et leur fournir des plans d’agencement qui collent à leurs besoins. Par ailleurs, il est tenu de rester à l’affût des dernières tendances en matière de design et de décoration d’intérieur.

Il ne doit pas imposer ses idées mais prendre en considération le style voulu par son client tout en évaluant sa faisabilité. Les compétences techniques et la maîtrise des matériaux sont essentielles au-delà des atouts relationnels et de l’esprit artistique.

Le budget du client est un autre critère qu’il fait prendre en considération afin de proposer des aménagements esthétiques et ergonomiques que le client est capable de financer. Voilà pourquoi son travail commence par un état des lieux. Cette démarche est d’une importance capitale pour reconnaître les contraintes techniques de l’espace comme la présence de conduits, les murs porteurs, etc.

Conseils et qualités requises pour réussir

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour devenir architecte d’intérieur, certains atouts sont incontournables. Pour aménager un logement, vous devez être en mesure de comprendre l’ambiance du lieu mais aussi les désirs et habitudes de ses occupants. Comme chaque client est unique, la créativité est de mise pour trouver des idées sur-mesure, sans oublier les talents de dessinateurs et la maîtrise des outils numériques disponibles. Ainsi, pour décrocher un poste dans les secteurs qui recrutent ou exercer en tant qu’indépendant, il doit savoir :

  • appréhender l’espace ;
  • évaluer les volumes ;
  • déceler les améliorations possibles ;
  • associer les couleurs ;
  • mélanger les styles.

Ces compétences ne sont pas statiques ! Elles doivent évoluer au fil des tendances décoratives. Une bonne compréhension de l’histoire des arts est un atout supplémentaire qui peut augmenter ses chances de percer dans cette profession fort compétitive et sélective.

Même si de nombreux architectes d’intérieur exercent sans diplômes, suivre une formation est une manière de se démarquer sur ce marché prometteur. Cette certification peut lui servir de faire valoir auprès de ses prospects. Avec le grand boom des réseaux sociaux, de plus en plus de particuliers et de professionnels fondent leurs recherches sur la compétence plutôt que sur le parcours académique.

Pour vous faire connaître et élargir votre réseau professionnel, vous devez donc soigner votre présence en ligne en mettant en avant vos réalisations. Par ailleurs, les médias sociaux sont un excellent moyen de partager vos connaissances et d’atteindre une cible qui désormais privilégie ces supports dans la recherche de professionnels, et les architectes d’intérieur ne dérogent pas à la règle !


Que peut-on financer avec un prêt pour étudiant ?
Métiers pour travailler avec les animaux : quelles formations ?

Plan du site